Aux noces de nos petites vertus de Adrien Gygax

IMG_2259

Je ne voulais pas y aller, moi, mais ils m’ont convaincu.

 

C’est avec cette phrase que commence le périple de notre narrateur et de ses deux amis Georges et Paul. Ensemble, ils se rendent à un mariage en Macédoine. Notre narrateur y va à reculons.  Ayant lui-même pris ses jambes à son coup la veille de son mariage, l’amour il n’y croit plus vraiment !

Arrivés à la fête, ils font la connaissance d’Aaron et de sa si envoutante fiancée Gaïa. Aaron croit tellement en l’amour fusionnel qu’il en étouffe sa compagne qui prendra la fuite avec notre narrateur et Georges jusqu’à Istanbul.

S’en suit un trio amoureux, Gaïa se glissant une nuit dans le lit de l’un et la nuit suivante dans le lit de l’autre. Et ce qui ne devait pas arriver arriva, notre narrateur s’éprend de la belle et rompt l’équilibre précaire de cette relation malsaine. Il ne supporte plus la présence de son vieil ami Georges, rêve en secret d’éliminer son acolyte devenu un dangereux rival pour lui. Dans un moment de faiblesse, il avoue son amour à Gaïa qui prendra la fuite en laissant un mot  à l’intention de Georges derrière elle. Dans ce billet, elle lui demande de prendre le ferry pour la rejoindre. Notre narrateur le suivra discrètement et loin des regards indiscrets, le poussera par-dessus bord afin de se rendre au rendez-vous à sa place. Ce qu’il  y découvrira et à mille lieux de ce qu’il pensait être la vérité.

Qui ne s’est jamais trouvé invité aux noces d’un ami juste après avoir rompu avec sa moitié ? Qui n’a jamais eu envie de prendre ses jambes à son cou quand une relation devenait trop sérieuse à son goût ? Ami-amant, ce ne doit pas être facile de trouver le bon dosage dans ce genre de relation à deux, alors quand elle se décline en trio et que l’un tombe amoureux ! Adrien Gygax a su décrypter les codes de ces relations complexes sans tomber dans le tragico-romantique sirupeux.  A l’antipode, il aurait pu également tomber dans le piège facile de l’écriture trash et vulgaire dans les passages sur fond d’alcool, drogue et sexe, il ne l’a pas fait et c’est fort agréable à lire !

Adrien Gygax – Aux noces de nos petites vertus – Editions cherche midi

signature

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s