Jardin d’été d’Abigail Seran

IMG_3996

C’est l’histoire d’une famille qui ressemble à tant d’autres.
Avec des parents, Elé et Charles, qui arrivés à l’âge de la retraite ont décidé de quitter la ville et de s’installer à la campagne en Bourgogne, en achetant une maison assez grande afin d’accueillir leurs deux enfants et leur famille respective.

Leur fille ainée, Agathe, a toujours été fragile et très sensible ! Enfant, il fallait constamment faire attention à elle, la rassurer. D’ailleurs, elle n’est vraiment pas tranquille à la pensée de devoir laisser sa fille Iris pendant un mois chez ses parents aux principes qu’elle juge un brin laxiste. Heureusement son mari Florent est là pour calmer ses angoisses !
Tout le contraire de son frère, Julien, qui est plutôt bonne pâte et s’accommode de tout. Il a épousé Judy une anglaise un brin aristocrate avec qui a eu les jumeaux June et John.

Les vacances passent au rythme des chaudes journées d’été : piscine, balade, brocante, etc. Pour occuper les enfants pendant les journées de pluies, les grands-parents mettent à leur disposition un carton remplis de vieilles fringues, souvenirs de leur jeunesse passée. Les enfants sont ravis et décident de monter une vraie pièce de théâtre qui clôturera leur séjour. Pendant que certains s’affairent sur la création des décors et l’écriture du scenario, June décide de s’occupe de la création des costumes en transformant les vieux vêtements. En glissant sa main dans la poche d’une robe ayant appartenu à sa grand-mère, elle tombe sur une alliance et la photographie d’un homme. C’est alors, qu’un vieux secret de famille ressurgit.

Ce roman aurait pu être un énième livre « feel-good », mais c’est sans compter sur la plume d’Abigail Seran qui a su donner du relief à son histoire en ne mettant aucun personnage plus en avant qu’un autre et en faisant un vrai travail sur leur personnalité aux couleurs aussi différentes qu’un bouquet de fleurs des champs ! « Jardin d’été » n’est pas plus l’histoire d’Elé que celle de Charles, c’est l’histoire d’un clan avec ses joies et ses peines.

Abigail Seran – Jardin d’été – Editions Luce Wilquin

signature

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s